#7 Les gens qui te collent au cul en voiture

Être au volant, c’est un peu l’excuse magique de chacun d’entre nous pour se comporter comme une m… Un des premiers prix revient à ceux qui nous collent au cul, quels que soient le nombre de voies, la vitesse maximum, la météo… Overbookés, pervers narcissiques ou paumés, voici le portrait robot de ceux qui ne savent pas garder leurs distances.

Cas n°1 : Les gens qui ont peur de se perdre

Peu sûrs d’eux, le moins qu’on puisse dire, c’est que la route n’est pas leur terrain de jeu favori. La vitesse leur fait peur, gérer leur trajectoire en même temps que leur itinéraire est un peu trop leur demander. Pour couronner le tout, dans cet état de panique,  ils ont le sens de l’orientation d’une girafe bourrée au milieu de la banquise. Alors, quand vous êtes en route pour votre petite loc’ au bord de la mer, ils ne vous lâchent pas d’un centimètre. Leur pare-choc contre le vôtre, ils préfèrent que leur airbag se déclenche plutôt que de risquer de se faire semer.

#7 Les gens qui te collent au cul en voiture

Sentence : juste un doigt. On les aiment, mais ils sont quand même un peu pots de colle.

Cas n°2 : Les gens qui sont très pressés

Toujours à la bourre, jamais à l’heure, surbookés, leur vie est un sprint permanent. Et comme ils n’ont pas l’habitude d’attendre, leur degré de patience est très inférieur à la moyenne. Sur la route comme ailleurs, il faut qu’ils passent avant tout le monde, car ils ne peuvent pas se permettre de prendre le temps règlementaire pour faire un trajet. Il leur faut aller plus vite. Et vous êtes sur leur chemin, alors ils vous collent pour vous signifier que leurs impératifs sont clairement plus importants que les vôtres.

#7 Les gens qui te collent au cul en voiture

Sentence : Un an de goulag. Un an à attendre leur libération, cela devrait leur donner une meilleure notions du temps.

Cas n°3 : Les gens qui ont un gyrophare et une sirène

La musique à fond dans ta caisse, tu chantes « Pour que tu m’aimes encore » à tue-tête, le pied vissé sur l’accélérateur. À chaque éclat de voix, tu appuies un peu plus sur le champignon pour pousser un peu plus fort la chansonnette. Problème, tu es tellement absorbé dans ta performance que tu en oublies de regarder dans ton rétro pour voir la bagnole de pompiers qui te colle, sirène hurlantes. Clairement, tu gênes.

#7 Les gens qui te collent au cul en voiture

Sentence : Coeur sur vous. Ouais, là sur le coup, on n’en mène pas large…

Cas n°4 : Les gens qui ont une grosse et belle bagnole

Plus belle et plus grosse que la tienne, en tout cas. Et ils ont décidé de le faire savoir. On n’a pas un engin comme ça pour rester derrière une 205… En société, ce sont les mêmes qui ont les mains baladeuses. Les distances de sécurité ou de courtoisie ? Très peu pour eux. Partout, ils sont en territoire conquis. Alors, comme toi tu tiens à ta sécurité, tu te rabattras tu les laisseras passer en espérant pouvoir rayer leur caisse à la prochaine station essence.

#7 Les gens qui te collent au cul en voiture

Sentence : Peine de mort. Sans ta caisse, t’es rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *